Retour

Comment devenir électricien indépendant ?

devenir électricien
Habilitation, qualités, compétences, apprenez tout ce qu'il y a à savoir pour devenir électricien indépendant.

Les armoires électriques, les chemins de câbles, les disjoncteurs et les réseaux électriques n’ont pas de secret pour vous ? Au cours de sa carrière, un électricien de métier peut être amené à vouloir s’installer à son compte. Voici comment s’y prendre dans les règles de l’art.

Devenir électricien indépendant : les conditions requises

L’habilitation professionnelle

Pour devenir électricien indépendant, il faut détenir des qualifications professionnels spécifiques. Plusieurs diplômes permettent d’exercer le métier d’électricien :

  • Brevet professionnel électricien ;
  • Bac professionnel équipements et installations électriques ;
  • BEP électrotechnique, énergie équipements communicants ;
  • CAP préparation et réalisation d’ouvrages techniques ;
  • CAP électrotechnique, installations et équipements électriques ;
  • BTS électrotechniques.

Cependant, il est possible de s’installer à son compte sans qualification professionnelle avec une expérience professionnelle de 3 ans en tant qu’électricien.

Un stage de préparation à l’installation peut être suivi pour devenir artisan électricien. Cependant, il est devenu facultatif.

Les qualités et les compétences

Un bon électricien connaît les lois et les normes de sécurité électrique sur le bout des doigts. Méthodique, il sait analyser un système dans son ensemble, respecte les délais et a de bonnes notions en bricolage. Le travail d’équipe ne doit pas lui faire peur, notamment s’il veut devenir chef d’équipe.

Sur le terrain, il doit pouvoir :

  • lire les plans et schémas électriques ;
  • se charger des travaux d’installation du réseau électrique ;
  • effectuer la mise en service d’une installation électrique ;
  • se charger du câblage, du raccordement et de la dérivation du flux électrique ;
  • localiser les dysfonctionnements et intervenir en dépannage ;
  • utiliser les appareils de mesure.

Devenir électricien indépendant : les premiers pas

La première chose à faire avant de lancer son entreprise d’électricité est de déterminer son domaine d’intervention exact :

  • type de travaux : électricité dans les logements neufs ou anciens, dépannages, spécialisations, etc.
  • spécialisations : électricité générale, domotique, économie d’énergie, éclairage public, maintenance industrielle, systèmes automatisés, etc.
  • type de clientèle : particuliers ou professionnels ;
  • collaboration : travail en direct ou sous-traitance ;
  • zone géographique.

Afin de vous positionner face à la concurrence, il faudra définir clairement les clients auxquels vous souhaitez vous adresser. Le prévisionnel financier est la prochaine étape. Un professionnel peut vous accompagner.

Les différents statuts juridiques

Les électriciens qui souhaitent créer une entreprise seuls peuvent adopter plusieurs statuts :

  • auto-entrepreneur ;
  • EI : entreprise individuelle ;
  • EIRL : entreprise individuelle à responsabilité limitée ;
  • EURL : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ;
  • SASU : société par actions simplifiée unipersonnelle.

Ceux qui veulent créer une entreprise à plusieurs pourront choisir entre ces deux statuts :

  • SARL : société à responsabilité limitée ;
  • SAS : société par actions simplifiée.

Vous l’aurez compris, qu’il soit installateur, monteur-électricien ou encore chef de chantier, un électricien peut s’installer à son compte. Une porte qui s’ouvre vers de nouvelles expériences professionnelles !

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation