Retour

Évacuation des eaux usées : tout ce qu'il faut savoir sur le sujet

évacuation eaux usées

05 avr. 2021

Le bon fonctionnement de votre installation d’assainissement est nécessaire pour une maison saine. Mais comment ça marche exactement ? Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour évacuer les eaux usées.

Les différentes eaux usées

Les eaux usées (EU)

Également appelées eaux grises, eaux usées domestiques ou eaux ménagères, elles proviennent de la salle de bains ou de la cuisine : évier, lavabo, douche, lave-linge, etc. Leur charge polluante est faible.

Les eaux vannes (EV)

Également appelées eaux noires, elles proviennent uniquement des toilettes. Elles sont très polluées (pollution organique).

Les eaux pluviales (EP)

Il ne s’agit pas vraiment d’eaux usées, et par conséquent elles ne sont pas considérées comme des effluents (eaux transitant par une évacuation et devant être épurées). Néanmoins, l’évacuation des eaux de pluie doit être assurée.

Système d’évacuation des eaux : comment ça marche ?

L’eau usée est acheminée par l’intermédiaire de canalisations horizontales et de canalisations verticales (aussi appelées descentes ou chutes) connectées aux appareils sanitaires. Elle atterrit dans un collecteur principal, puis elle est redistribuée vers un réseau spécifique.

Un système de ventilation permet d’éviter les mauvaises odeurs. Un évent, un aérateur à membranes ou un clapet anti-vide sont parfois installés en haut de la descente pour éviter un effet piston sur le réseau de canalisation.

Le siphon permet également de limiter les odeurs. Il doit rester facilement accessible.

Les différents réseaux d’évacuation

Réseau d’assainissement collectif

Dans la majorité des cas, votre réseau d’assainissement est connecté au collecteur d’eau de la commune. On parle alors de réseau public ou tout-à-l’égout. Les eaux usées sont ensuite traitées dans une station d’épuration.

Réseau d’assainissement individuel

À défaut de réseau d’assainissement collectif, il vous faudra prévoir un réseau d’assainissement individuel ou ANC (assainissement non collectif). C’est la fameuse fosse septique ! Cependant, on privilégie aujourd’hui le système de fosse toutes eaux, plus performant que la fosse septique. On trouve également la technique de l’épandage, qui permet d’évacuer des eaux prétraitées en les filtrant sous terre. Enfin, les eaux usées traitées peuvent être rejetées vers un exutoire : cours d’eau, fosse, etc.

Dans un réseau individuel, les eaux de pluie doivent être évacuées à part. On peut, au choix, se tourner vers des solutions d’infiltration (filtres enterrés, plantations, caissons filtrants, drainage périphérique, etc.) ou vers des solutions de rétention (cuve, toit végétalisé, bassin paysager, etc.).

Ce qu’il faut retenir

  • Les réseaux d’assainissement concernent les eaux usées, les eaux vannes et les eaux pluviales ;
  • dans la majorité des communes, les eaux usées sont évacuées dans un réseau collectif. Sinon, les particuliers doivent prévoir un réseau d’assainissement individuel et une solution pour les eaux pluviales ;
  • pour un réseau d’assainissement sain et durable, il est obligatoire de faire appel à des professionnels qualifiés. Sur Guide Artisan, vous trouverez des artisans pour vous accompagner dans votre projet à Paris et dans toute la région PACA.

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation